La Côte-d’Ivoire en ébullition : 2020, le combat des titans?

Partagez

 

Depuis l’annonce du Président Allassane Ouattara de ne pas briguer un troisième mandat, les choses bougent en Côte d’Ivoire. Avec Ouattara hors course, tout le monde peut se permettre de rêver de la Présidence de la République.

Si l’ancien Président de l’Assemblée Nationale Mamadou Koulibaly a déclaré ses intentions pour 2020 et qu’il est déjà en pré-campagne,  l’actuel Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire Guillaume Soro Kigbafori a laissé entendre lors d’une interview avec le journaliste Alain Foka qu’il réfléchirait à une candidature à l’élection Présidentielle de 2020.

A cela, il faut ajouter la volonté de Henry Konan Bedié de présenter un candidat pour le compte du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), les ambitions de Pascal Affi N’guessan chef d’une faction du Front Populaire Ivoirien (F.P.I).

Mieux, difficile de croire que le Président Allassane Ouattara n’a pas l’intention de fabriquer un candidat qui poursuivra son œuvre et ne détruira pas ses intérêts. Le Président Ouattara est conscient  que le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire de Henry Konan Bedié qui reste très populaire au sein du P.D.C.I,   n’acceptera pas qu’on lui impose un candidat qui ne soit pas issu de ses rangs.

Dès lors, l’on peut dire que 2020 sera une année pleine de rebondissements en Côte d’Ivoire puisque d’autres outsider comme Kouadio Konan Bertin, Jean Louis Billon ou Yasmina (plus discrète) croient en leurs chance de réussite.

Ce que l’on peut craindre, c’est un déchirement de l’alliance du Rassemblement Démocratique des Houphouetiste pour la Paix (RHDP). Si le candidat choisi ne porte pas les couleurs du PDCI, il est clair que le Président Henry Konan Bedié va rompre l’alliance.

De même que Guillaume Soro, jeune ambitieux , longtemps en embuscade  ne pourra pas supporter une prochaine décennie en attendant le pouvoir, il va se lancer dans la course car il est conscient que l’avenir est incertain.

Donc les perspectives sont intéressantes, la Cote d’Ivoire va une fois de plus passionner politiquement le continent africain. Il reste à espérer que tout se passera dans la paix sans les bruits assourdissants de armes.

Analyse.

Suivez notre page Facebook: whylton Consulting.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Shopping Cart