Le message de Myriam Sandouno aux femmes.

Publié le

A l’occasion de la journée internationale des droits de la femme, Myriam Sandouno,   journaliste ayant travaillé pour le groupe Hadafo médias (Radio Espace, Espace Tv),  dont la  collaboration avec  le service français Afrique de Radio Vatican est indélébile dans l’esprit des auditeurs a décidé d’adresser un message à toutes les femmes. Il faut préciser  que sa rigueur et son professionnalisme se sont également démontrés au sein d’un cabinet d’avocats italiens à Rome où elle a exercé.

Elle nous livre le message qui suit :

Inutile de célébrer la journée internationale des droits des femmes le 8 mars de chaque année, si nous avons peur de revendiquer nos droits dans nos différents services, dans la société, notre vie active; de dénoncer les injustices dont nous sommes victimes au travail ou encore dans nos foyers.

Combien de femmes sont très mal payées à la fin du mois, victimes d’injustice salariale ? Combien parmi nous vivent malheureuses dans leurs foyers? Combien sont piétinées, humiliées, traitées comme des personnes moins que rien? Combien sont violées, battues, livrées au mariage forcé? Combien parmi nous ont perdu l’estime de soi, souffrent et pleurent dans le silence ?

Tant de choses à dénoncer… Nous ne pouvons finir de réciter ce chapelet de droits violés. Faisons une autre lecture de cette journée du 8 mars, au-delà de l’aspect festif et du folklore. Nous sommes utilisées à des fins politiques, manipulées pour des miettes.

Femmes, en vérité nous devons prendre conscience, sortir de ce long sommeil et changer de mentalité. Nous devons nous aimer entre nous, nous défendre, nous supporter, lutter pour des causes nobles, sans nous laisser dominer par l’esprit de jalousie, de médisance, de haine, d’hypocrisie.

Des comportements qui freinent notre combat. Nous devons apprendre à vivre dans l’harmonie et la solidarité dans nos différents milieux. Nous devons dans une sincérité favoriser le dialogue, échanger nos idées, nous fédérer et non nous détruire. Nous devons reconnaître et accepter les compétences, des unes et des autres.

Apprendre des autres, et prouver que nous sommes capables de relever le défi. Nous devons nous former, lire, nous cultiver, être à la hauteur, et non nous contenter d’un poste qu’on nous donne dans notre service, juste parce qu’il faut que le gente féminine soit représentée dans le conseil d’administration de notre entreprise. Nous devons refuser les postes de responsabilité par complaisance et accepter d’être nommées ou promues par mérite. Nous devons être des femmes intègres et incarner la sagesse. Nous devons favoriser l’excellence dans tous nos domaines d’activités.

C’est en cela que doit résider notre bravoure. La femme, c’est l’intelligence et l’excellence.

Karim Nafti.

2 réflexions au sujet de « Le message de Myriam Sandouno aux femmes. »

  1. Tout d’abord, je te souhaite bonne fête des femmes. Encore une fois merci pour ce message rempli de vie et de revendications qui, mérite une attention particulière…
    Je vote plus de places pour les femmes dans les prises de décisions !
    Enfin, continue toi la femme brave, intelligente et cultivée à porter loin la lumière dans les recoins les plus sombres du monde féminin…
    Portes toi bien suis fier de toi Myriam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *