Marie Mazoyer Camara la femme qui veut changer la Guinée. Une interview de Whylton Consulting.

Publié le

Whylton Consulting: Marie Mazoyer Camara, bonjour !

M.M. Camara: Bonjour, je vous remercie, de votre attention. J’espère apporter les réponses attendues à vos questions, qui sont toutes importantes les unes que les autres.

Whylton Consulting: Parlez nous de vous, Qui est Marie Mazoyer Camara ?

M.M. Camara: Née à Conakry, des parents Guinéens , j’y ai grandi jusqu’à l’âge de 16 ans où  j’ai rejoins la France pour poursuivre ma scolarité. Puis de fil en aiguille, j’ai obtenu mes diplômes du collège jusqu’à l’université. Mariée depuis 15ans, à un Guineo-Français ( oui, parce qu’il se sent plus Guinéen que Français), je suis mère de trois enfants.  Au delà de cette description scolaire, je suis aussi une amoureuse de la justice, ce qui fait de moi une activiste convaincue que les choses devraient et pourraient être mieux !

Whylton Consulting:  Pourquoi avez-vous décidé de vous présenter à l’élection présidentielle Guinéenne ( pourtant si jeune)?

M.M. Camara : J’aime le commentaire entre parenthèses “Si jeune’’. N’est-ce pas ce qu’on nous a fait croire pendant toutes ces années ? La politique c’est pour les vieux  » ; nous voyons les conséquences aujourd’hui. Pour revenir à votre question, j’ai d’abord choisi de lutter contre l’injustice sous toutes ses formes, en intervenant avec mon association dans les cas de viols, de maltraitance, de violence etc. Puis, j’ai compris que cela ne suffisait pas, pour la simple raison que ces injustices sont le résultat des lacunes dans notre système, alors j’ai décidé de changer les choses et pour ce faire, il faut être là où les choses se décident.

Whylton Consulting: En cas de victoire, une fois Présidente de la Guinée, quelles seront vos priorités ?

M.M. Camara: J’ai envie de dire que tout est à refaire en Guinée, tout doit être remis à plat, les contrats, les partenariats donnés selon la familiarité, sans aucune analyse, ni vrai OPA mais certains secteurs sont carrément en danger. Par conséquent, mes priorités seront l’éducation, la formation continue et la réinsertion de toute personne considérée comme active, la réhabilitation de nos sites touristiques pour renflouer les caisses et mener de vrais changements dans tous les secteurs.

La Guinée a besoin de faire le ménage , l’incompétence et la médiocrité ont pris trop de place dans nos administrations, nos établissements de santé , et j’en passe.

Whylton Consulting:  Comment entendez-vous transformer la Guinée ?

M.M. Camara: Primo, la base d’une démocratie est d’opérer le maximum de séparation entre les pouvoirs, pour que chaque organe, ou institution puisse œuvrer dans la plus grande indépendance, sans aucune interférence. Si nous voulons dicter la loi, nous devrions faire en sorte que les citoyens retrouvent leur foi en la justice et en l’Etat.

Secundo, nous avons besoin d’exploiter nos capacités, nous ne devons pas miser uniquement sur les ressources minières. Des secteurs comme, l’agriculture et  l’élevage entre autres, sont des secteurs qui pourront apporter une réel coup de pouce avec peu d’investissements, il suffit d’établir un circuit sûr et rapide de la culture à la récolte et à l’écoulement.

Terzo, en Guinée , nous avons trop pris l’habitude d’exclure les vrais talents, parce qu’ils n’ont pas la chance d’être liés à une personne haut placé. Ce comportement doit s’estomper et disparaître au mieux. Pour cela, nous devons revaloriser les ressources humaines au sein de chaque direction, réactiver les concours pour accéder à la fonction publique, encourager les délocalisations des recrutements dans les cabinets privés. Bref, rendre fiables  nos trajectoires d’évolution de carrière et nos documents administratifs à fin de réduire la fraude.

Quarto, aucun pays ne peut avancer dans le désordre, la punition des crimes et des détournements  a  déserté  le camp en Guinée, il serait primordial de mettre fin à l’impunité. Une véritable répression, juste , équitable des fraudes, et des comportements irresponsables à tous les niveaux.

Whylton Consulting:  Souhaiteriez-vous qu’il y ait une candidature unique de l’opposition guinéenne à la prochaine élection?

M.M. Camara: Oh que oui, dans un monde meilleur, où chacun mettrai son intérêt personnel et égoïste, de côté pour le bien commun qu’est la Guinée. Dans l’état actuel des choses la seule vraie alternative, ce serait de présenter un candidat unique, et un gouvernement de consensus .

Whylton Consulting: Quelle politique entendez vous instaurer par améliorer  la condition des femmes en Guinée?

M.M. Camara: Les femmes méritent plus d’une politique. Elles sont les plus actives en Guinée, ce sont pour la plupart des commerçantes ; alors il faut leur faciliter le travail, par l’encadrement des échanges, la maîtrise de l’inflation, l’accès rapide aux producteurs, et leur offrir  un meilleur environnement pour écouler leur marchandise.

Mettre en place des politiques n’est pas le plus difficile, car il en existe déjà, ma mission serait de rendre ces politiques applicables , que des sanctions soient prises à chaque manquement. Encourager, même forcer la scolarisation et ou la formation des femmes par la mise en place des allocations familiales pour les familles qui accepteraient de veiller à l’éducation des enfants, en particulier des filles.

Whylton Consulting: Quels regards portez-vous sur l’immigration guinéenne en Europe (les guinéens tendent de plus en plus à partir de leur pays pour l’étranger)?

M.M Camara: La recherche d’un avenir meilleur, de bonnes études, l’envie d’offrir de bonnes conditions de vie à sa famille, les injustices et inégalités d’accès aux biens publics  sont  quelques unes des raisons qui poussent les Guinéens à partir.

Plus que des mots, nous devons en priorité nous attaquer aux maux, les rectifier, les atténuer dans le but de redonner l’envie aux Guinéens de rester. Car tout est à faire en Afrique, et on y serait mieux si nous nous en occupons individuellement chacun de son État, de sa famille, de son quartier et collectivement grâce à une véritable synergie entre Africains.

Whylton Consulting: Votre mot de fin?

M.M.Camara: La jeunesse Africaine ne peut pas en vouloir aux dirigeants, quand elle même s’est éloignée des organes de prise de décision, nous sommes tous coupables par notre comportement irresponsable, notre égoïsme et notre irrespect des lois.Il est temps de montrer à nos aînés que nous sommes enfin prêts (tes) à prendre nos responsabilités, à nous remettre en question et à forcer notre destin.Chacun, fils et fille d’Afrique peut, chacun a un génie inutilisé!

Whylton Consulting: Marie Mazoyer Camara merci!

M.M. Camara: Je vous remercie pour ces questions, et pour le Combat que vous menez pour ce continent, pleins de magie.

 

A propos de Whylton Consulting. Notre structure, le cabinet conseil Whylton Consulting accompagne ceux qui souhaitent se présenter à une élection dans l’élaboration de leurs projets de société, nous aidons à définir leur stratégie de campagne ainsi que leur communication politique.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *