Ali Bongo : le discours de la rupture ?

Publié le

Ce samedi 08 juin 2019, c’est un Ali Bongo convalescent qui s’est adressé aux gabonais.

D’abord pour rendre hommage à son père Omar Bongo Ondimba décédé le 08 juin 2009, ensuite pour faire un bilan à mi-parcours de  son second mandat.

Ensuire, Ali Bongo n’a pas eu du mal à reconnaitre l’echec de sa gouvernance ; en effet, il a dénoncé la corruption qui caractérise l’administration et le gouvernement.

Mieux, Ali   a dit vouloir en  finir avec la corruption, car la maintenance des hôpitaux est un echec , l’école également.  Pour la  de gabegie, semble être la chose la mieux partagée au sein de la classe politique gabonaise.

Pour ce faire, le Président a  annoncé des reformes généralisées, un modèle social nouveau, basés sur la préservation de l’environnement.

Il affirme l’echec du politicien gabonais, donc des partis politiques également,  dont l’impact positif sur les citoyens gabonais n’existe nulle part. C’est pour cette raison qu’Ali entend opérer un nettoyage au sein de la classe politique.

Ce nettoyage devrait selon le Président de la République se traduire par  la formation d’un nouveau gouvernement, plus restreint.

Abdoulaye Thiam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *