L’ambassade du Gabon en Italie au bord du chaos.

Publié le

La situation des diplomates gabonais à Rome devient de plus en plus critique et honteuse.  En effet, cela fait déjà huit mois que les agents de l’ambassade du Gabon en Italie sont sans salaires. Quand on sait que les diplomates sont la vitrine du pays qu’ils représentent à l’extérieur, nous sommes bien en droit de nous demander comment est-il possible qu’un gouvernement puisse abandonner ses agents dans un tel dénuement?

Une clochardisation des diplomates ?

Aujourd’hui,  les diplomates gabonais n’arrivent même plus à se loger, ils croupissent  avec des impayés de loyers. Si certains risquent d’être expulsés de leur domicile puisqu’ils n’ont pas d’argent pour payer et sont régulièrement menacés par leurs bailleurs, d’autres le sont déjà. C’est le cas de l’ambassadeur du Gabon  près le Quirinale qui a été contraint de quitter son domicile faute d’argent pour payer son loyer.

Quant à notre ambassade près le saint siège (Vatican), elle n’assure que le service minimum : ligne téléphonique suspendue depuis des années, fourniture en eau et électricité à risque et vu qu’ un malheur n’arrive jamais seul, l’ambassadeur lui-même n’a plus de véhicule ; dans le dénuement, les gabonais d’Italie ne savent même pas où vit ce dernier, qui n’a plus pris part aux rencontres officielles des diplomates depuis des lustres, sans doute pour éviter des railleries de la part de ses collègues.

Pis, les diplomates gabonais contrairement à leurs confrères angolais ou sud-africains  sont  livrés à leur propre sort ; leur assurance maladie et couverture sociale ne sont plus garanties depuis deux ans, ce qui veut dire qu’en cas d’accident ou de maladie, ils doivent se débrouiller, donc se prendre en charge eux- mêmes.  De même que ces diplomates, sont contraints d’acheter eux-mêmes leurs véhicules de fonction.

Il faut ajouter que cette situation ne concerne pas uniquement les ambassades du Gabon en Italie, la réalité est qu’en Belgique, l’ambassade ne payerait plus son loyer depuis plusieurs mois : en Espagne l’ambassade n’aurait plus ni téléphone, ni électricité.

Des diplomates mal payés.

Fait étrange, les diplomates gabonais, sont moins bien payés que le personnel de l’ambassade composé de français et italiens. Pendant que le chauffeur de l’ambassade (non gabonais) dispose d’un salaire de 1900 euros par mois ou une simple secrétaire (non gabonaise)  touche plus de 2500 euros mensuel, certains conseillers d’ambassade, eux gabonais ont du mal à atteindre 1500 euros de salaire mensuel, ils sont sous payés .

En fait, les diplomates gabonais ne bénéficient que  de leur salaire de base de la fonction publique, plus une prime de change qui s’élève à 286 milles à laquelle il faut ajouter une prime de fonction de 136 milles francs.  Dès lors on peut se demander, comment un diplomate gabonais pourrait prendre soin  de lui-même et de sa famille  en Italie avec un salaire de 800 milles francs cfa ?

Quelle respectabilité pour le pays ?

L’équipe actuelle du gouvernement doit dans les plus brefs délais se pencher sur la question du traitement des diplomates gabonais en général, et d’Italie en particulier. On ne peut abandonner des compatriotes qui sont là pour servir le pays, de même qu’il est irresponsable d’associer à l’image d’un pays respectable cette étiquette d’indignité.

Prospère Ndong Eyene.

Aimez notre page facebook: whylton consulting.

Ecrivez nous: marcko87@protonmail.com

2 réflexions au sujet de « L’ambassade du Gabon en Italie au bord du chaos. »

  1. C’est vraiment honteux et irresponsable de la part du gouvernement gabonais Nous ne pouvant pas mobilisés un peys juste pour un seule individu es le Gabon n’appartient pas à la famille Bongo donc sa dois changer Pourquoi la France ne l’aise pas le Gabon aux gabonais la France a la France nous somme fatiguée de vous Libère le Gabon que le Gabon s’élève

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *